REVUE DE PRESSE

RIBÉRACOIS

Une page se tourne :

L’APAM change de président

Samedi 01 février, l’Association périgordine des amis des moulins a tenu son assemblée générale à La Tour-Blanche-Cercles.

Cette assemblée générale a vu le passage de témoin entre Alain Périer et Patrick Hautefaye du moulin du Treuil à Nanteuil-Auriac-de-Bourzac. Dans la Continuité des actions de son prédécesseur, Patrick Hautefaye est devenu le nouveau président de l’APAM. Il va solliciter une nouvelle rencontre auprès du préfet de la Dordogne et du président du Conseil Départemental pour que des approches soient réalisées ouvrage par ouvrage.

“Nous dénonçons l’acharnement de l’État”

Une motion ainsi rédigée a été adoptée par le nouveau Conseil.

« L’APAM apporte son soutien aux propriétaires de moulins concernés par la restauration de la continuité écologique. Elle s’est toujours attelée à protéger le bon état de nos rivières. Mais elle dénonce fortement l’acharnement des services de l’État qui ne tiennent aucunement compte de la situation de chacune de nos rivières. Nous arriverons jamais à un “bon état” de l’eau, comme le préconisent certaines directives à coup de décrets ministériels », a déclaré le président.

Cinq nouveaux membres

Patrick Hautefaye sera épaulé par un nouveau bureau composé de Jacqueline Lavergne, Michel Coste, Abraham Huijsman et Alain Périer qui assurera la trésorerie par intérim pour l’année à venir. Jean-François Dumas en est le secrétaire. Cinq nouveaux membres complètent le Conseil d’Administration : Olga Comte, Guillaume Bagneris, Bernard Rousselet, Michel Braas, François Morin qui viennent rejoindre Colette et Claude Alemant, Martine Boyer et Jean Claude Grégory, le référent des chemins de meuniers. Charles Girardeau, le président fondateur de l’APAM a été porté président d’honneur par applaudissement.

Parmi les principales animations de l’APAM pour le semestre 2020 : participation au Printemps des Moulins du Pays de Fénelon en avril, aux journées des Moulins en mai, la Félibrée en juillet et l’inauguration du 28ème chemin de meuniers à Valojoulx.

Patrick Hautefaye a tenu à confirmer les prochaines orientations de l’association « dans la continuité de ce qui a été entrepris à ce jour avec un regard particulier, sur une ouverture européenne, suite au partenariat paraphé avec les “meuniers” du Grand-duché du Luxembourg ».

La Dordogne Libre « Anthony Chaumette »

La Tour-Blanche-Cercles

Une page se tourne

L’Association Périgordine des Amis des Moulins (APAM) a tenu son assemblée générale, le 1er février, à la Tour-Blanche-Cercles. Cette assemblée a vu le passage de témoin entre Alain Périer et Patrick hautefaye, du Moulin du Treuil à Nanteuil-Auriac-de-Bourzac.

Patrick Hautefaye sera épaulé par un bureau composé de Jacqueline Lavergne, Michel Coste, Abraham Huijsman et Alain Périer, qui assurera la trésorerie par intérim pour l’année à venir. Jean-François Dumas en est le secrétaire.

Réussir le Périgord.

Association périgordine des amis des moulins : une page se tourne

L’Association périgordine des amis des moulins (APAM) a tenu son assemblée générale le 1er février à La Tour-Blanche-Cercles.

Cette réunion a vu le passage de témoin à la présidence entre Alain Périer et Patrick Hautefaye du moulin du Treuil, commune de Nanteuil-Auriac-de-Bourzac.

Le nouveau Conseil d’Administration a adopté la mention suivante :

« L’APAM apporte son soutien aux propriétaires de moulins concernés par la restauration de la continuité écologique. L’APAM s’est toujours attelée à protéger le bon état de nos rivières, mais elle dénonce fortement l’acharnement des services de l’État qui ne tiennent aucunement compte de la situation de chacune de nos rivières, car nous n’arriveront jamais à un « bon état » de l’eau, comme le préconisent certaines directives, à coup de décrets ministériels. Le 4 avril, le préfet de la Dordogne avait reçu une délégation de l’APAM avec promesse de se revoir pour régler au cas par cas la situation des moulins de nos cours d’eau. Il y avait une lueur d’espoir pour qu’une solution soit trouvée dans notre département. C’était trop beau. Dans la continuité des actions de son prédécesseur, le nouveau président de l’APAMl va solliciter une nouvelle rencontre auprès du préfet de la Dordogne et du président du Conseil Départemental, pour que des approches soient réalisées, ouvrage par ouvrage. Il y a de plus en plus de spécialistes et de professionnels crédibles qui font connaître leur point de vue sur la continuité écologique. Pourquoi ne sont-ils pas écoutés, tout comme les propriétaires de moulins ? Alors, pour arriver à leurs fins, les technocrates de ministères rédigent des textes comme ce décret du 3 août qui donne les pleins pouvoirs aux fossoyeurs du patrimoine meunier de notre département, sans chercher à savoir pourquoi il n’y a pas plus de poissons dans nos rivières. La vérité des technocrates n’est pas la réalité du terrain. Que de temps de perdu pour parvenir entre autres, au « bon état » des rivières. Qu’ils sachent qu’un gramme d’espoir vaut mieux qu’une tonne de défaitisme ».

Patrick Hautefaye sera épaulé par un bureau composé de Jacqueline Lavergne, Michel Coste, Abraham Huijsman et Alain Périer qui assurera la trésorerie par intérim pour l’année à venir. Jean-François Dumas en est le secrétaire. Cinq nouveaux membres, Olga Comte, Guillaume Bagneris, Bernard Rousselet, Michel Braas, François Morin, complètent le Conseil d’Administration et rejoignent Colette et Claude Alemant, Martine Boyer et Jean-Claude Grégory, ce dernier est référent des chemins de meuniers.

Charles Girardeau, le président fondateur de l’APAM, a été porté président d’honneur par des applaudissements.

Parmi les principales animations de l’ APAM au cours du premier semestre, citons la participation au Printemps des moulins du Pays de Fénelon en avril, aux journées des moulins en mai, à la félibrée en juillet et à l’inauguration du vingt huitième chemin des meuniers à Valojoux.

Patrick Hautefaye a tenu à confirmer les prochaines orientations de l’association  dans la continuité de ce qui a été entrepris à ce jour, avec un regard particulier sur une ouverture européenne suite au partenariat paraphé avec des meuniers du Grand-duché du Luxembourg.

Essor Sarladais

LA TOUR-BLANCHE-CERCLES

Les Amis des moulins changent de tête

L’Association périgordine des amis des moulins (APAM) a tenu son assemblée générale, samedi 1er février, à La Tour-Blanche-Cercles.

Cette réunion a vu le passage de témoin entre Alain Périer et Patrick Hautefaye, du moulin du Treuil à Nanteuil-Auriac-de-Bourzac.

Patrick Hautefaye sera épaulé par un bureau composé de Jacqueline Lavergne, Michel Coste, Abraham Huijsman et Alain Périer qui assurera la trésorerie par intérim pour l’année à venir. Jean-François Dumas en est le secrétaire. Cinq nouveaux membres complètent le Conseil d’Administration : Olga Comte, Guillaume Bagneris, Bernard Rousselet, Michel Braas, François Morin qui viennent rejoindre Colette et Claude Alemant, Martine Boyer et Jean Claude Grégory, le référent des chemins de meuniers. Charles Girardeau, le président fondateur de l’APAM, a été fait président d’honneur.

L’APAM apporte son soutien aux propriétaires de moulins concernés par la restauration de la continuité écologique. Parmi les principales animations pour le semestre 2020 : participation au Printemps des Moulins du Pays de Fénelon en avril, aux journées des Moulins en mai, la Félibrée en juillet et l’inauguration du 28ème chemin de meuniers à Valojoulx.

Partenariat au Luxembourg

Patrick Hautefaye a tenu confirmer les prochaines orientations de l’association dans la continuité de ce qui a été entrepris à ce jour avec un regard particulier, sur une ouverture européenne, suite au partenariat paraphé avec les meuniers du Grand-duché du Luxembourg.

Le Sud-Ouest

 

 

Lettre N°1 de 2020 de la FDMF auprès des présidents d’associations adhérentes

Madame, Monsieur

Présidentes et présidents d’associations FDMF

 
Quelques nouvelles de votre Fédération en ce début d’année 2020, à faire circuler auprès de vos adhérents ce dont je vous remercie…

  •   CONGRES FORUM 2020 : comme vous le savez, cet évènement est important pour la valorisation des moulins et leur animation. Vous trouverez en pièces jointes  un courrier destiné à vos adhérents comportant le programme et la fiche d’inscription (pensez à le diffuser largement), une présentation du forum et une fiche pour une participation sous forme de stand. N’hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions. A bientôt à Hazebrouck, dans les Hauts-de-France, pour de riches moments de découvertes, de rencontres et d’échanges!
  • Site FDMF : La nouvelle version du site internet de la FDMF est en ligne. www.fdmf.fr . Une véritable « pépite »! Soyez parmi les 30 000 visiteurs mensuels à le découvrir et y contribuer. De belles étrennes pour nos adhérents et le grand public.
  • Une décision du Conseil d’Etat en faveur des moulins: le 31 décembre 2019, le Conseil d’Etat a invalidé décision d’un Préfet, mais aussi le jugement du Tribunal Administratif et l’arrêt de la Cour Administrative d’Appel qui voulaient consacrer la perte du droit fondé en titre d’un moulin considéré à l’état de ruine. Dans le droit fil de sa jurisprudence Commune de Berdoues (arrêt du 24 avril 2019, n°420764, cas d’un barrage de prise d’eau, d’une longueur de 30 m et qui comportait une brèche de 8 m de largeur, qui n’a pas été considéré comme étant en état de ruine), le Conseil d’Etat a souligné dans cette affaire qu’un seuil de prise d’eau en état très dégradé, mais dont les pierres qui le constituent assuraient encore – en partie au moins – leur fonction de retenue d’eau, et dont par ailleurs le rôle de dérivation pouvait aisément être rétabli grâce à des travaux limités, ne pouvait être considéré comme étant dans un état de ruine tel que l’énergie hydraulique ne pourrait plus être utilisée et que le droit fondé en titre serait en conséquence perdu. Ainsi, la décision du Préfet, mais aussi le jugement du Tribunal Administratif et l’arrêt de la Cour Administrative d’Appel qui avaient validé cette décision préfectorale, sont invalidés après 5 ans de procédure.
  • Commentaires FDMF: cette nouvelle jurisprudence incite à penser que la Direction de l’Eau et de la Biodiversité du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire qui voudrait voir consacrer la perte du droit fondé en titre à la moindre dégradation des ouvrages comme nous le constatons dans certains départements devrait être plus prudente, plus raisonnable dans ses objectifs et plus à l’écoute des Fédérations qui signalent depuis longtemps des décisions inadaptées. Nous comprenons que désormais la solution du contentieux devient la solution la plus efficace, ce que nous regrettons et qui ne conforte pas l’objectif d’une gestion apaisée de la restauration de la continuité écologique affiché par la même DEB, ni le développement de la transition énergétique et écologique. Dommage…
  • Audition FDMF au Sénat: Alain Eyquem, Président, Michel Andreu, référent Hydroélectricité au sein du CA FDMF ont été reçu par le sénateur M. Gremillet, rapporteur de la Commission des Affaires Economiques du Sénat en réponse à une demande d’audition de notre Fédération de cette commission. Cette commission travaille à l’élaboration d’un projet de Loi concernant le développement de la toute petite hydroélectricité. Ce fut l’occasion de présenter les propositions de la FDMF et d’évoquer les nombreux problèmes soulevés par le Plan d’Action pour la restauration de la continuité écologique.  Le questionnaire auprès de nos adhérents et dont la synthèse des réponses fut présentée lors des Rencontres FDMF de novembre 2019 fut d’une grande utilité pour décrire l’état des lieux du terrain.
    >
  • Adhésions 2020 : La Fédération n’existe que par ses adhérents, ne recevant aucune subvention. Pensez à renouveler votre adhésion pour l’année 2020. Vous trouverez ci- joint le bulletin à nous retourner dès que possible.N’hésitez pas à nous contacter si vous avez une suggestion ou un besoin particulier.

> Je vous souhaite à nouveau une belle année 2020!
> Bien amicalement

Alain EYQUEM, Président FDMF
 
 

Voeux 2020 de votre association

 

Chers Amis des Moulins, chers adhérents

En ce début d’année 2020, permettez -nous, les Administrateurs et moi-même de vous souhaiter tous nos meilleurs vœux, sans oublier votre famille et vos proches.

Ces premiers jours de l’année sont propices pour faire un rapide point sur l’exercice écoulé, fixer les orientations de la nouvelle année et les grandes actions permettant de les atteindre.

2019 a été une année très riche en événements avec des Journées Européennes des Moulins et du Patrimoine Meulier qui ont connu, cette année encore, un immense succès. de par le nombre de moulins présentés. Nous n’avons pas battu le record d’affluence des visites de l’année passée, la faute à une météo peu clémente sur ces journées. Une nouvelle brochure sur les randonnées autour des chemins de meuniers et chemin meuliers de notre département avec fiche individuelle de chaque parcours téléchargeable, a été co-élaboréé avec les services départementaux du tourisme , une Ronde des Moulins ainsi qu’un été de randos ont été co-animés par l’APAM, nous avons répondu à de nombreuses sollicitations pour des démonstrations pédagogiques dans nos écoles à l’aide de la maquette intéractive.

 

2019 a été aussi une année riche en création de nouveaux Chemins de Meunier, et l’association a continué à s’ouvrir sur l’Europe avec un partenariat, dans le cadre du programme LEADER entre le GAL du Périgord Noir et celui de Mëllerdall, au Luxembourg sur un programme d’aides et d’échanges sur les trois prochaines années.

2019 a également vu deux sorties de printemps et d’automne très instructives et passionnantes, notre traditionnelle assemblée générale qui s’est tenue à Saint Médard d’Excideuil avec inauguration du chemin de meunier de La Loue, une présence sur la Félibrée de Périgueux où notre stand et nos animations ont rencontré un très vif succés, sans oublier une co-organisation avec une nouvelle association adhérente, L’Association Patrimoniale au Pays d’Astérius,  du 1er au 5 Octobre 2019 à St Astier, d’un forum sur les moulins locaux avec actions pédagogiques dans les écoles, exposition, film et débat.

2019 a été également pour l’association une année intense au niveau de la Continuité écologique. Nous avons exercé auprès de nos propriétaires adhérents aux prises avec la RCE des actions de conseils vis à vis de la DDT. Nous avons été reçu par le nouveau préfet, qui a écouté notre message et pris connaissance de notre position. Nous avons réagi vivement au nouveau décret de l’été, mis en application immédiate par la DDT 24, que ce soit auprès de notre fédération que des autorités administratives concernées. Nous avons répondu à un nombre croissant de demande d’interventions et d’expertises.

Pour 2020, nous serons à nouveau particulièrement réactifs aux actions de ce décret sur nos moulins, nous continuerons à faire connaître, quitte à se répéter notre position sur cette RCE auprès des autorités, nous continuerons notre mise en scène des moulins, nous participerons à de multiples activités et notamment, si notre agenda le permet, à celles pour lesquelles nous sommes ou serons invités sur le thème de la valorisation du patrimoine et des métiers associés. Nous n’oublierons pas notre coopération avec nos amis Luxembourgeois, notre participation à la création de la maison numérique de la biodiversité, nos chemins de meuniers ainsi que nos Tourne Moulin. 

Cette année 2020 verra un changement de présidence au sein de notre association mais ne doutons pas que la future gouvernance poursuivra avec le même dynamisme.

N’hésitez pas à venir nous rejoindre pour participer avec nous à la valorisation de nos moulins, que vous soyez propriétaires ou non. Vos adhésions nous conforterons dans les choix et le travail que nous accomplissons.     

Rendez-vous donc tout au long de cette nouvelle année 2020.

Le Président de l’APAM et le Conseil d’Administration.